La sécurité est l'affaire de tous


Le risque zéro n’existe pas, et les catastrophes qui arrivent un peu partout de par le monde sont là pour nous le rappeler.
 
Le Plan Communal de Sauvegarde est obligatoire dès qu’il y a un Plan de Prévention des Risques Naturels (il en existe un pour la rivière Vienne) approuvé où que la commune est dans le périmètre d’un Plan Particulier d’Intervention (ce qui est le cas avec la Centrale de Civaux).
 
Les services de l’État ont élaboré :
- le Dossier Départemental sur les Risques Majeurs, qui est le socle de l’information préventive dans le département et sert d’aide aux maires dans la réalisation des Plans Communaux de Sauvegarde.
 
- le Porter à Connaissance, spécifique à la commune, qui répertorie tous les risques susceptibles d’affecter le territoire.

Sans entrer dans le détail, il y a, bien sûr, le risque nucléaire, les risques naturels, tels une inondation, un séisme, une tempête, un accident, qu’il implique un transport de matières dangereuses ou des véhicules transportant des passagers, les risques technologiques, comme une rupture de barrage.

Le Maire est en charge de la réalisation :

- du Plan Communal de Sauvegarde, qui définit l’organisation communale destinée à faire face à la situation (mission de chacun, mesures à mettre en place, liste des moyens humains et matériels,…).
Ce document, qui est transmis aux autorités (Préfecture, Sous-préfecture, Service Départemental d’Incendie et de Secours, Direction Départementale des Territoires …), est consultable en mairie et sur ce site dans sa version grand public qui permet de respecter la confidentialité de certaines données.

 
- du Dossier d’Information Communal sur les Risques Majeurs, qui sera distribué prochainement à chaque foyer de la commune afin d’expliquer les actions de chacun et les réflexes à avoir en fonction du risque.

Ce document est à conserver.